Marseille Street Art Show [La Provence]

Posté le Juin 5, 2018 dans art, Art tout public, Marseille Street Art Show, Street Art
Marseille Street Art Show [La Provence]
 

Marseille : le street art illumine les Puces

Sous le parrainage de la Galerie Saint-Laurent, des artistes du monde entier investissent les façades

Cette année, on met l’accent sur les murs », dit Stéphane de Calmels, commissaire du Marseille Street Art Show du marché aux Puces qui fête sa quatrième édition. Dès ce soir, les amateurs passionnés de fresques ou simples passants et familiers de ces halles foisonnantes, pourront déambuler entre 27 d’entre elles et autant d’oeuvres monumentales, soit presque 10 000 m² d’art en plein air. L’immense musicien de Zesar Bahamonte accueillera les curieux dans ce festival de délires visuels et colorés dessinés librement par huit artistes venus du monde entier. Il leur aura fallu quelque 100 litres de peinture et 1 200 bombes aérosol pour investir ce fabuleux terrain de jeu des quartiers Nord.

Des réactions plutôt enthousiastes

« Je ne cherche pas à suivre une ligne artistique très précise mais la plus éclectique possible, beaucoup d’artistes sont des amis dont j’apprécie le style, c’est une communauté artistique globalisée, qui voyage… Le cahier des charges, c’est de créer une dynamique sur ce marché en mutation, d’apporter l’art où il ne vient jamais. Bref, de tenter de faire revenir ici les Marseillais », précise l’ordonnateur de l’événement depuis 2014. Ces oeuvres éphémères sont à découvrir dès ce soir et jusqu’au 31 juillet, chacune d’elles est un challenge, réalisé dans la bonne humeur. Il en va ainsi du jeune Japonais Sh11na qui s’est greffé à la dernière minute au programme et qui déploie sa facétie dans un coin du bâtiment. Lui qui, comme les autres artistes, aime se perdre dans les méandres du marché aux Puces. « Les étrangers surtout sont étonnés par cette ambiance », s’amuse Stéphane de Calmels.

En face, les réactions sont plutôt enthousiastes, l’incompréhension est rare même si « la femme en lévitation de Mahn Kloix devant l’entrée de la mosquée a fait jaser ! Mais c’est un espace de liberté, on ne va pas se censurer », poursuit le spécialiste. « Quand on a commencé en 2014, Marseille était très en retard en matière de street art, mais désormais la ville n’a plus à rougir », note celui qui, avec un petit budget de 40 000 euros, réunit une belle brochette de complices (Amose, Romain Froquet, Goddog, Theo Lopez, Joachim Romain pour cette édition).

« Ces interactions culturelles font toute la beauté du projet »

Avec eux, le Mexicain Ruben Carrasco est venu de Montréal où il a fondé le festival IPAF (festival international de muralisme contemporain), partenaire du Marseille Street Art Show. Ici, l’artiste a aussi donné forme à l’une de ses obsessions, notre lien à la nature, à travers un cerf de 80 mètres de long, de facture assez classique (« Ruben travaille beaucoup pour ajouter un S à son nom », glisse rieur Stéphane de Calmels). « Je suis un artiste multidisciplinaire, du tatouage au théâtre. Mon travail sur les murs se retrouve dans la narration de mes toiles et vice versa », dit ce peintre fan d’Antonin Artaud qui présentera aussi ce soir à la Galerie Saint-Laurent de petits formats qui explorent l’anatomie, sa réflexion critique sur la violence et les armes.

L’artiste, ravi par la chaleur de l’accueil marseillais autant que par le doux choc culturel causé par sa visite au marché aux Puces, observe : « Ces interactions culturelles font toute la beauté du projet ». Ce sont aussi ces télescopages variés qui font tout le sel de cette galerie atypique à ciel ouvert que Stéphane de Calmels espère inviter encore plus avant dans le quartier lors des prochaines éditions, en s’évadant dans les 15e et 16e arrondissements.

Marseille Street Art Show, ce soir à 19h et jusqu’au 31 juillet, 130 chemin de la Madrague-Ville, 15e.

Gwenola Gabellec
Photo : Yoshi

Marseille Street Art Show, à voir jusqu’au 31 juillet, 130 chemin de la Madrague ville, 15e. Entrée libre, du jeudi au Samedi de 10 H à 18 H, Dimanche 10 H à 14 H

Source :www.laprovence.com

Je veux y aller ! Je clique !