[MATIÈRE NOIRE] Visite Officielle

Posté le Oct 26, 2017 dans art, Art tout public, MATIÈRE NOIRE, Résidence, Street Art
[MATIÈRE NOIRE] Visite Officielle

Gonzalo Borondo Show

Presented by Galerie Saint Laurent
At Marché aux Puces

> Accès au catalogue indéxé

Horaires de visites
Mercredi 14 H 00 > 17 H 00
Jeudi 10 H 00 > 18 H 00
Vendredi 10 H 00 > 18 H 00
Samedi 10 H 00 > 18 H 00
Dimanche 10 H 00 > 13 H 00

In collaboration with
BRBR Films
Carmen Main
Diego López Bueno
Edoardo Tresoldi
Isaac Cordal
Robberto Atzori
Sbagliato
A.L. Crego

La Galerie Saint Laurent et Gonzalo Borondo ont présenté, vendredi 7 octobre 2017, Matière Noire, la plus grande exposition de l’artiste espagnol à ce jour. Lors de l’inauguration, des centaines de visiteurs ont vécu l’expérience immersive d’un voyage à travers l’histoire de la représentation.

Borondo a créé un parcours dynamique au sein du Marché aux Puces, en utilisant 20 magasins et l’entier étage supérieur comme espaces d’exposition. Matière Noire est le résultat de la collaboration avec les artistes espagnols et italiens BRBR FILMS, Carmen Main, Diego López Bueno, Edoardo Tresoldi, Isaac Cordal, Robberto Atzori, Sbagliato et A.L. Crego, dont les distinctes recherches artistiques sont toutes liées à l’espace et au contexte.

Les artistes ont dévoilé un ensemble impressionnant d’œuvres d’art réalisées principalement avec les objets trouvés sur place au cours d’une résidence artistique totalisante. Le marché est devenu un créateur d’interprétations qui remettent en cause notre relation avec la réalité et dévoilent la métaphore de l’invisible à notre perception – la matière noire – à travers plusieurs techniques et médiums divisés en 3 actes : Projection, Perception et Interprétation.

Avec les mots de Carmen Main, commissaire d’exposition : “Parmi cet univers de meubles, des vases de différentes cultures se matérialisent. Leurs courbes dissimulent des ondes sonores, des mots d’une autre vie qui ne nous révéleront pas leurs secrets. Des centaines de statuettes, icônes et idoles d’autrefois, passées directement de l’avant-garde au souvenir. On découvre le son d’un métronome, imparable. Il semble battre la mesure de plus en plus vite. Des bandes magnétiques émergent des chants, venus du passé. Des voix qui interfèrent avec le présent. L’auditeur distrait, avec sa perception contemporaine, modifie à son tour ces sons, dans un aller-retour qui voyage à travers la conscience collective. (…) Dans un film Super 8, une petite fille regarde vers l’appareil photo de son père alors qu’elle joue dans la rivière. (…) Elle nous fascine en nous parlant de l’unique, elle nous effraye en montrant l’inimitable. Elle nous dessine un passé invisible sans lequel notre existence serait impossible. C’est la matière noire du présent.”

Comme un voyage temporel à travers l’allégorie de Platon, le 1er acte, Projection, est dédié aux portails à travers lesquels on assimile les réalités, en examinant différentes approches à la projection : des animations en boucle de Route aux multiples portraits de Selfie Elvis I, des ombres de mémoires dans Échos aux vies derrières les écrans de Caverna, des fragments de films en Super 8 et des vidéos Youtube de Flying balloons in great blue sky aux visages déformés d’Alter.

L’interprétation erronée des réalités et la prise de conscience que même les dynamiques physiques peuvent être fausses sont les protagonistes du 2eme acte, Perception. Les illusions optiques et les pièges de La fiction dépasse la réalité, Mirror I, Mirror II, Déjà vu I et Déjà vu II nous rappellent que la matière converse avec la perception, et que cet échange peut générer de nouvelles nuances.

La libre contribution créative de chaque artiste est dévoilée avec le dernier acte, Interprétation. Les magasins d’antiquités sont habités par l’hologramme de Marche, les vies infinies des objets trouvés sur place sont cataloguées dans Tout passe, tout lasse, tout casse. Le minimalisme de la matière trouve sa sublimation dans Chambre noire, en contraste avec le cabinet de curiosités Wunderkammer. Pour enfin terminer avec la redéfinition de l’espace de Chandelier, la grande installation anamorphique réalisée avec 250 sérigraphies en acétate.

Coproduite par Gonzalo Borondo et Edoardo Tresoldi, Matière Noire sera ouverte au public jusqu’au 31 janvier 2018 à la Galerie Saint Laurent, au sein du Marché aux Puces de Marseille. Les œuvres peuvent être achetées directement sur place jusqu’au 23 octobre.

Matière-Noire_Act-I_Projection-©-Laurent-Carte_1

Matière-Noire_Act-I_Projection-©-Laurent-Carte_1

Matière-Noire_Act-I_Projection_J-_Alter_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière-Noire_Act-I_Projection_J-_Alter_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière-Noire_Act-I_Projection_J-_Alter_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-I_Projection_J-_Alter_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-I_Projection_I_Untitled_Momo-lui-même-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_I_Untitled_Momo-lui-même-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_H_Carrousel_collaboration-with-Robberto-Atzori-and-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_H_Carrousel_collaboration-with-Robberto-Atzori-and-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_G_Flying-ballons-in-great-blue-sky_collaboration-with-Diego-López-Bueno-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_G_Flying-ballons-in-great-blue-sky_collaboration-with-Diego-López-Bueno-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_E_Caverna_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_3

Matière-Noire_Act-I_Projection_E_Caverna_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_3

Matière-Noire_Act-I_Projection_E_Caverna_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-I_Projection_E_Caverna_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-I_Projection_E_Caverna_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière-Noire_Act-I_Projection_E_Caverna_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière-Noire_Act-I_Projection_D_Échos_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-I_Projection_D_Échos_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-I_Projection_C_Selfie-Elvis-I_-collaboration-with-Diego-López-Bueno-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_C_Selfie-Elvis-I_-collaboration-with-Diego-López-Bueno-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_B_Réflexion-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_B_Réflexion-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_A_Route_collaboration-with-Carmen-Main-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-I_Projection_A_Route_collaboration-with-Carmen-Main-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-I_Projection_A_Route_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_A_Route_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-I_Projection_A_Route_collaboration-with-Carmen-Main-©-Aruallan

Matière-Noire_Act-I_Projection_A_Route_collaboration-with-Carmen-Main-©-Aruallan

Matière-Noire_Perception-©-Laurent-Carte

Matière Noire Perception ©Laurent-Carte

Matière-Noire_Perception-©-Laurent-Carte

Matière Noire Perception ©Laurent-Carte

Matière-Noire_Entrance_collaboration-with-Sbagliato-©-Laurent-Carte

Matière Noire Entrance collaboration with Sbagliato ©Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-II_Perception-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-II_Perception-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-II_Perception_Q_Untitled_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-II_Perception_Q_Untitled_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-II_Perception_P_Deja-vu-II_collaboration-with-Edoardo-Tresoldi-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_P_Deja-vu-II_collaboration-with-Edoardo-Tresoldi-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_O_Déjà-vu-I_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_O_Déjà-vu-I_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_New-folder_collaboration-with-Robberto-Atzori-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-II_Perception_New-folder_collaboration-with-Robberto-Atzori-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-II_Perception_New-folder_collaboration-with-Robberto-Atzori-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière-Noire_Act-II_Perception_Ñ_Mirror-II_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_Ñ_Mirror-II_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_N_Mirror-I_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_N_Mirror-I_collaboration-with-Carmen-Main-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_Matière-Noire-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_Matière-Noire-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_M_La-fiction-depasse-la-realité-©-Blind-Eye-Factory_3

Matière-Noire_Act-II_Perception_M_La-fiction-depasse-la-realité-©-Blind-Eye-Factory_3

Matière-Noire_Act-II_Perception_M_La-fiction-depasse-la-realité-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-II_Perception_M_La-fiction-depasse-la-realité-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière-Noire_Act-II_Perception_M_La-fiction-depasse-la-realité-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière-Noire_Act-II_Perception_M_La-fiction-depasse-la-realité-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière-Noire_Act-II_Perception_L_Representation-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_L_Representation-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-II_Perception_collaboration-with-Isaac-Cordal-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation-©-Aruallan

Matière Noire Act III Interpretation ©Aruallan

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_Z_Chandellier-during-the-night-©-Laurent-Carte

Matière Noire Chandellier ©Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_Z_Chandellier-during-the-day-©-Blind-Eye-Factory_1

Matière Noire Chandellier ©BlindEyefactory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_Z_Chandellier-©-Blind-Eye-Factory_2

Matière Noire Chandellier ©BlindEyeFactory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_X_-Selfie-Elvis-II_collaboration-with-Diego-López-Bueno-©-Blind-Eye-Factory

Matière Noire collaboration with Diego López Bueno ©BlindEyeFactory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_W_Wunderkammer_collaboration-with-Robberto-Atzori_-Edoardo-Tresoldi-and-Isaac-Cordal-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_W_Wunderkammer_collaboration-with-Robberto-Atzori_-Edoardo-Tresoldi-and-Isaac-Cordal-©-Laurent-Carte

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_V_Chambre-noire_collaboration-with-Robberto-Atzori-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_V_Chambre-noire_collaboration-with-Robberto-Atzori-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_T_Paintings-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_T_Paintings-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_S_Tout-passe_-tout-lasse_-tout-casse_collaboration-with-Robberto-Atzori-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_S_Tout-passe_-tout-lasse_-tout-casse_collaboration-with-Robberto-Atzori-©-Blind-Eye-Factory

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_R_Marche_collaboration-with-BRBR-films-©-Laurent-Carte_3

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_R_Marche_collaboration-with-BRBR-films-©-Laurent-Carte_3

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_R_Marche_collaboration-with-BRBR-films-©-Laurent-Carte_2

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_R_Marche_collaboration-with-BRBR-films-©-Laurent-Carte_2

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_R_Marche_collaboration-with-BRBR-films-©-Laurent-Carte_1

Matière-Noire_Act-III_Interpretation_R_Marche_collaboration-with-BRBR-films-©-Laurent-Carte_1