Peintre et dessinateur depuis son plus jeune âge, Jérémica est autodidacte. Sa formation, il la façonne à mesure des rencontres, des regards et des questionnements. Passionné d’Histoire de l’Art, il nourri son apprentissage au cours de visites, des oeuvres des peintres qu’il admire ; Pablo Picasso, Jean Dubuffet, Francis Bacon. Conscient que l’on apprend tout au long d’une vie, Jérémica ne s’est jamais restreint, ni enfermé, dans un courant artistique.

« Je suis encore jeune et je veux mieux me connaître, c’est pour ça que j’écoute mon moi intérieur. Quand je veux faire quelque chose je le fais, et tant pis si ça ne plaît pas ».

En 2008, Jérémica décide de vivre de sa passion artistique.En s’impliquant dans une vie radicalement nouvelle, celle de peintre, l’artiste vit enfin sa peinture au quotidien. La démarche artistique de Jérémica s’étend entre l’atelier, que l’artiste conçoit comme son cerveau et la rue. Dans le premier espace, lieu de naissance des œuvres nouvelles, l’artiste expérimente, produit, recherche et créé. L’action artistique de Jérémica dans l’es- pace public permet quand à elle, l’échange et la confrontation du travail de l’artiste avec le public. La diversité et la richesse esthétique de ses recherches et expressions de l’œuvre de Jé- rémica tend à rompre les frontières de l’art.

« Mon style c’est mon art, mais mon art n’est pas un style ».

Accoudée aux soupirs