Fabio “Nhobi” Cerqueira est né dans la banlieue nord de Rio de Janeiro.Enfant à l’imagination débordante, il passe son temps à dessiner et c’est à l’école qu’il touche son premier public.Pourtant, il grandit dans un milieu au sein duquel l’artiste n’a pas de statut sinon celui de marginal. Se laissant porter par les conventions sociales il commence des études de design, se lance ensuite dans la création de sa propre marque et ouvre une boutique de vêtements dans les quartiers chics cariocas.

Après avoir exercé quelques années en tant que styliste, son intérêt pour une production plus libre sous une forme d’expression différente reprend le dessus; c’est dans le Graffiti qu’il trouvera cette liberté.

Depuis 2007, Nhobi se dédie à la rue – théâtre du graffeur, guérillero urbain – et espace occupé, de gré ou de force, par le citoyen. Son objectif en peignant est double ; d’un côté il se positionne en militant et dénonce les stigmates de la société dans laquelle il évolue ; de l’autre il rend hommage aux hommes et rituels des cultures urbaines ou traditionnelles. Comme tout artiste qui se respecte il joue son rôle à travers ses oeuvres, il conscientise, et à la fois, allège le quotidien de ces maux. Il nous offre au coin de la rue un peu de rêve et de magie colorée. Depuis 2012, l’artiste établit en France, a gagné une reconnaissance et une visibilité grâce à ses graffitis. Cependant c’est en tant que peintre, et non seulement en tant que graffeur, qu’il se positionne aujourd’hui.

Le vieux pecheur