Pendant son enfance, Roberto Atzori passe de longues périodes en cataloguant pierres, branches et animaux dans son jardin, à quelques pas du cimetière abandonné de son village. Ce cimetière, ainsi que les autres visités par la suite, a contribué à créer une esthétique liée au culte des défunts, la vénération liée à la mémoire qui peut se transférer à un objet, et la force évocatrice qui en suit. Il a collaboré avec plus de 100 artistes internationaux, y compris Richard Long, Tracey Emin et Jeff Wall.

During his childhood he spent long periods cataloging stones, branches and animals in his garden, just a few steps from an abandoned graveyard. His aesthetics is tied to the worship of the dead, a memory-related veneration transferred to an object and the unleashed evocative power. He has worked with more than 100 international artists, including Richard Long, Tracey Emin and Jeff Wall.

« Il sogno di Maria » Robberto Atzori ©Robberto Atzori


 

OVERTHINKING

NORDERLICHT

COLLAGES AND DRAWINGS

LOS ANGELES SHOW

Voir plus > http://atzori.blogspot.fr/